#BrunschvicgCochet 2 : l’esprit humain saisi à sa source la plus pure

L'horreur islamique à l'âge des ténèbres ن

Cette distinction cruciale, car sans elle on tombe forcément dans le dogmatisme, donc dans le Mal, entre objectivité et objets, entre rationalité et raison « fixée par ses propres lois », entre opération ou acte spirituel et résultat provisoire et fixé dans un langage de l’acte, dont nous avons parlé ici:

https://horreurislamique.wordpress.com/2015/03/01/brunschvicgcochet-1-la-connaissance-integrale/

Marie Anne Cochet affirme qu’elle est essentielle, comme principe de travail, sur tous les plans de l’œeuvre de Brunschvicg, et elle a tout à fait raison: si l’on ne fait pas cette distinction on risque de se méprendre totalement sur le sens de cette pensée, comme par exemple l’épouse de Michel Henry qui dans la préface au « Bonheur de Spinoza » (oeuvre de Michel Henry) considère Brunschvicg comme un positiviste!

Cette distinction est affirmée par Brunschvicg dans l’introduction au « Progrès de la conscience dans la philosophie occidentale » que nous étudions sous le hashtag #BrunschvicgPCPO: elle correspond à la distinction opérée par…

View original post 675 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s