#BrunschvicgPCPO 1: la réaction contre le rationalisme

L'horreur islamique à l'âge des ténèbres ن

Avant de débuter l’étude de « Progrès de la conscience dans la philosophie occidentale » quelques mots sur la méthode de Brunschvicg qui est véritablement un philosophe-savant, travaillant dans un laboratoire, sauf que ce laboratoire est constitué par les philosophies et les théories scientifiques du passé, qu’il étudie au moyen de « collisions de pensées » pour en faire sortir de nouvelles pensées.

D’autre part un livre qui parle du progrès de la conscience est bel et bien progressiste, comme son auteur, et tous ceux qui comme moi admirent cette œuvre. Seulement il y a progressisme et progressisme : on doit bien sûr se féliciter du fait que la famine et les épidémies aient été vaincues en Occident, et que le travail des enfants ou l’esclavage y ait été aboli.

Mais l’on doit convenir que ce progrès, qui eût été impossible sans la science européenne, repose d’abord sur un progrès de la conscience collective…

View original post 1 409 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s