#CochetBrunschvicg #ScienceInternelle le dualisme antagoniste entre Raison et rationalité, objet et objectivité

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Le livre de Marie Anne Cochet s’ouvre , comme de juste puiqu’il s’agit du « commentaire sur la conversion spirituelle dans la philosophie de Léon Brunschvicg » sur un des principes fondamentaux de cette philosophie qui est une « connaissance intégrale », « savoir, la distinction entre la notion seconde d’un objet refermé sur lui même, qui implique l’immuabilité dogmatique de ce qui est considéré, et celle d’objectivité, qui désigne une opération nécessairement préalable, qui demeure progressive , établissant une convergence des lignes de connaissance diversement engendrées vers un centre commun »

« La même opposition se retrouve entre la Raison, fixée par ses propres lois, et la rationalité, incessante organisation du multiple en relations de connexion; et , encore, entre la croyance , prisonnière d’elle même, étouffant ainsi l’élan qui l’a suscitée , et la tendance désintéressée vers la vérité , entraînant à un perpétuel effort de vérification, purifiant l’esprit de ce qui lui est étranger…

Voir l’article original 1 145 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s