#BrunschvicgPCPO 5: CITIZEN KANE

Originally posted on L'horreur islamique à l'âge des ténèbres ن:

Le progrès de la conscience dont parle le livre (ou plutôt le Livre) de Léon Brunschvicg n’est pas seulement collectif (et d’ailleurs on peut se demander si avec le remplacement des générations un tel progrès collectif n’est pas voué à l’effondrement).

Il se situe aussi et avant tout au niveau individuel, en témoigne la façon dont avec l’âge nous modifions et réévaluons notre rapport aux grandes œuvres d’art qui nous ont influencé à un moment de notre vie.

De telles modifications peuvent s’effectuer dans la continuité d’une réflexion et d’une méditation approfondies, et c’est d’ailleurs un tel changement d’axe, un tel bouleversement menant à des illuminations nouvelles et définitives que je cherche à provoquer en entreprenant cette lecture lente du livre de Brunschvicg sur ce blog.

Mais elles peuvent survenir brusquement, à la façon de l’éclair dont parlent Hegel, ou Nietzsche, et il me semble que c’est ce qui vient…

Voir l'original 1 298 mots de plus

#BrunschvicgPCPO 2: homo faber et homo sapiens

Originally posted on L'horreur islamique à l'âge des ténèbres ن:

Continuons à lire « Le progrès de la conscience dans la philosophie occidentale », après:

https://horreurislamique.wordpress.com/2015/01/01/brunschvicgpcpo-debut-dune-aventure-didees/

et

https://horreurislamique.wordpress.com/2015/01/03/brunschvicgpcpo-1-la-reaction-contre-le-rationalisme/

Nous lisons l’introduction au livre, qui est ici:

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/progres_conscience_t1/progres_conscience_t1_intro.html

J’ai parlé hier dans l’article:

https://horreurislamique.wordpress.com/2015/01/17/une-petit-joyau-galilee-descartes-une-autre-representation-du-monde-est-elle-possible-emission-repliques-du-22112008/

de l’opposition, fondamentale chez Brunschvicg entre homo faber et homo sapiens (ce dernier terme ne signifie pas la même chose que pour la théorie de l’évolution, selon laquelle nous serions tous des homo sapiens), voici un texte plus précis dans l’introduction à PBPO:

« La réflexion des Dialogues se réfère, non seulement à Socrate qui les emplit de son souvenir, mais à l’ensemble des spéculations antésocratiques et particulièrement au pythagorisme. C’est au pythagorisme surtout que l’hellénisme a dû la création de la méthodologie mathématique, c’est-à-dire l’apparition de l’homo sapiens, entendu, non au sens ordinaire de l’anthropologie par opposition à l’animal, mais dans sa pleine acception qui l’oppose à l’homo faber des sociétés orientales : « Dans tous les domaines…

Voir l'original 1 397 mots de plus

#BrunschvicgPCPO : début d’une aventure d’idées

Originally posted on L'horreur islamique à l'âge des ténèbres ن:

Pourquoi en ce début d’année 2015 ne pas commencer l’étude approfondie, au rythme d’une lecture lente, du livre le plus prodigieux de Brunschvicg, véritable résumé de toute sa pensée :

« Le progrès de la conscience dans la philosophie occidentale« . (#BrunschvicgPCPO)

Certes il y a d’autres livres philosophiques intéressants, ou fondamentaux, mais celui là les dépasse tous, c’est un résumé de toute la philosophie véritable, complété par la réflexion sur la science telle que Brunschvicg la connaissait, avant 1945 donc…. Le livre, qui est par lui même le sommet de la philosophie occidentale (de la philosophie universelle donc) mais il doit être complété et mis à jour par les progrès de la science après 1945, l’émergence de la théorie des catégories à partir de 1945 justement, que Brunschvicg n’a pas pu étudier puisqu’il est mort en 1944.

La physique progresse rapidement elle aussi, mais en 1945 les deux révolutions…

Voir l'original 149 mots de plus

douter, savoir, croire

mathesisuniversalis:

Ajoutez votre grain de sel personnel… (facultatif)

Originally posted on L'horreur islamique à l'âge des ténèbres ن:

pendant qu’il était en fuite et dans la clandestinité, de juin 1940 à sa disparition en janvier 1944 :

http://publications.univ-provence.fr/ddb/document.php?id=87

Léon Brunschvicg ne « baissa pas les armes » (intellectuelles, car pour ce qui est des armes à feu, d’autres, plus jeunes, pouvaient faire cela mieux que lui sans doute) et écrivit des ouvrages aussi formidables que :

« Descartes et Pascal lecteurs de Montaigne »

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/descartes_et_pascal/descartes_et_pascal.html

ou « Héritage de mots héritage d’idées » :

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/heritage_de_mots_idees/heritage_de_mots.html

C’est de « Descartes et Pascal lecteurs de Montaigne » que parle l’émouvant article signé par Marie-Anne Cochet paru dans la Revue de métaphysique et de morale d’avril 1946 , qui est accessible sur Jstor :

« Montaigne Descartes et Pascal selon Léon Brunschvicg »

http://www.jstor.org/discover/10.2307/40899195?uid=23667&uid=3738016&uid=368393581&uid=2134&uid=2&uid=70&uid=3&uid=67&uid=23666&uid=62&uid=60&sid=21101788981573

(n’importe qui peut y accéder en s’inscrivant sur Jstor, c’est gratuit, et laisse la possibilité aux particuliers de lire trois titres en 14 jours, ce qui est largement suffisant).

Article émouvant parce qu’écrit dans…

Voir l'original 1 261 mots de plus

L’inépuisable aujourd’hui de la connaissance

Originally posted on L'horreur islamique à l'âge des ténèbres ن:

La partie « positive » de ce blog, non dédiée à la pure destruction (de ce qui certes DOIT être détruit, à savoir les pseudo-universalismes islamique-abrahamique ou « matérialiste démocratique » etc…) doit absolument se développer et devenir prédominante, et quel meilleur objectif pour cela que d’étudier en détail ce qui est selon moi la seule véritable philosophie après la révolution scientifique copernicienne et cartésienne, à savoir la philosophie réflexive, l’idéalisme critique, venant après le réalisme du Moyen Âge qui correspond à l’enfance de l’humanité, idéalisme qui consiste en un retour par delà Aristote à la vérité de la philosophie et de l’Occident : le platonisme.

Réalisme qui est celui de la philosophie musulmane, même chez les néo-platoniciens de Perse comme Sohravardi, et qui règne encore en Maître dans la plupart des mentalités contemporaines, ce qui prouve que le combat mené par l’idéalisme a été perdu (et Brunschvicg lui même ne se déclarait il…

Voir l'original 1 140 mots de plus

Fraisse Amalgams as Limits

reciprocitylaws:

Add your thoughts here… (optional)

Originally posted on A Dialogue on Infinity:

Our very first post here spoke about the Fraïssé amalgam, a way of constructing a universal object out of a countable set of similar objects satisfying certain conditions. For example the amalgam of the set of finite graphs is the infinite random graph.

Alexandre was asking there why the results of such amalgamation should be the kinds of entity we encounter through different routes. I should imagine that the answer to this has much in common with answers to the questions Michiel Hazewinkel is posing in Niceness Theorems:

Many things in mathematics seem almost unreasonably nice. This includes objects, counterexamples, proofs. In this preprint I discuss many examples of this phenomenon with emphasis on the ring of polynomials in a countably infinite number of variables in its many incarnations such as the representing object of the Witt vectors, the direct sum of the rings of representations of the symmetric…

Voir l'original 449 mots de plus