Blog « Mathematics without apologies » : le programme « Univalent foundations of mathematics »

Mathematics without apologies : le programme « Univalent foundations »

#BrunschvicgEtapes les étapes de la philosophie mathématique

HENOSOPHIA τοποσοφια μαθεσις υνι√ερσαλις οντοποσοφια

Un premier article :

Brunschvicg : Les étapes de la philosophie mathématique

avait été écrit à propos de ce livre « Les étapes de la philosophie mathématique » datant de 1912 et qui est souvent considéré comme le plus caractéristique , sinon le plus important, de Brunschvicg, dont la philosophie souvent dépeinte comme  » idéalisme mathématisant » accorde une place prédominante à la science et à la mathesis ( activité de pensée qui est au fondement des mathématiques) .Qu’il me suffise de citer ces passages de « La querelle de l’athéisme » de 1928 , texte qui peur etre trouvé en appendice à « Vraie et fausse conversion »:

la querelle de l’athéisme de Brunschvicg

«  Le drame de la conscience religieuse depuis trois siècles est défini avec précision par les termes du Mémorial du 23 novembre 1654 : entre le Dieu qui est celui d’Abraham, d’Isaac, de Jacob et le Dieu qui est celui des philosophes et des…

View original post 981 mots de plus

Un manifeste pour l’autonomie : introduction à la vie de l’esprit

Voir aussi sur ce livre prodigieux , qui annonce en 1901 tous les livres ultérieurs:

 

Brunschvicg : introduction à la vie de l’esprit (extrait)

(Même extrait mais dans un format plus aisé)

et (ancien article du même hashtag)

 

#BrunschvicgIntroduction Léon Brunschvicg : introduction à la vie de l’esprit

#BrunschvicgProgrès  le Mal radical chez Kant et le plan vital (ou Homme-Nature)

HENOSOPHIA τοποσοφια μαθεσις υνι√ερσαλις οντοποσοφια

Le « Progrès de la conscience occidentale »mérite une étude lente et réflexive, plus encore que « Raison et religion » ou « Ecrits philosophique » car il aborde, apres Descartes et Spinoza, l’idéalisme allemand.

C’est au tome I:

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/progres_conscience_t1/progres_conscience_t1.html

Deuxième partie , livre V, chapitre XII, section 2A: la loi et la foi

(Un chapitre que l’on dirait écrit spécialement à l’intention de nos modernes et stériles débats sur la laicité…)

Brunschvicg accorde fort justement une grande importance à un écrit moins commenté que les « Critiques » : « La religion dans les limites de la simple raison »:

http://classiques.uqac.ca/classiques/kant_emmanuel/religion_limites_raison/kant_religion.pdf
Page367 sur 387

« La Religion dans les limites de la simple raison se rattache à la tradition luthérienne interprétée dans l’esprit le plus large : « S’il faut appeler catholique une Église qui donne sa croyance ecclésiastique pour universellement obligatoire, et protestante celle qui se défend contre ces prétentions… un observateur at- tentif pourra trouver maints exemples célèbres…

View original post 1 072 mots de plus