Stanley Kubrick : dans une forêt obscure..

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

J’ai déjà écrit plusieurs fois sur « Fear and desire «  (1952) le premier film de Stanley Kubrick:

https://tractatustoposophicus.wordpress.com/2012/11/15/fear-and-desire-de-stanley-kubrick-un-chef-doeuvre-absolu/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/09/13/stanley-kubrick-fear-and-desire-v-o-st-fr-1952/

C’est un film que Kubrick détestait et qu’il aurait voulu détruire, sans doute parce que Kubrick n’y faisait pas encore du Kubrick, mais c’est pour moi, qui certes ne suis pas un cinéphile averti (je connais très peu de la technique des plateaux) son plus grand film (ici en vostfr):

https://m.ok.ru/video/312775936653

C’était la période immédiate après la « seconde » guerre mondiale, l’année 1952 où je suis né.

« Il y a la guerre dans cette forêt (There is war in this forest ) , pas une guerre qui a eu lieu ou qui aura lieu mais LA guerre (but any war)

Ces ennemis qui luttent ici n’existent pas, à moins que nous ne les appelions à l’existence humaine.. (unless we call them into being : à moins que nous leur donnions un caractère…

View original post 740 mots de plus

Publicités

Léon Brunschvicg : la philosophie est la science des idées

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

« comprendre la civilisation à laquelle il appartient, l’âme qui se fait par elle, l’éclairer à la lumière de la réflexion, en y retrouvant l’unité vivante, le foyer intérieur du progrès, l’esprit, telle est l’oeuvre du philosophe. Cette conception place la philosophie au coeur de la morale comme au coeur de la science, au centre de l’humanité….nous croyons avoir montré que la tradition autorise à lui donner le nom d’idéalisme; mais nous voudrions aller plus loin, et dire que c’est dans cette conception même que l’idéalisme conquiert sa propre vérité. Tout idéalisme est incomplet et impuissant qui conçoit l’idéal en l’opposant à la réalité;l’idéal, c’est alors ce que nous ne sommes pas, ce que nous ne pouvons pas être, le chimérique ou l’inaccessible. Et ainsi se constitue le faux idéalisme, celui qui célèbre doctement la banqueroute de la science humaine, afin de fonder la vérité divine sur l’absurdité de la croyance…

View original post 402 mots de plus

Le principe d’unité dans le Coran et la Torah

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Islam comme christianisme sont issus du judaïsme, et d’une scission de celui ci provoquée par l’Evénement- Jésus mais aussi par la conquête par Rome : le peuple juif se sépare en deux composantes, l’une , les Nazaréens , guerrière et admettant une partie du message évangélique, la plus « exotérique » et la plus « desséchée », considérant Jésus comme un Messie guerrier qui libérera Israël de la domination romaine et soumettra par la guerre toutes les Nations à la loi du Dieu d’Israel. Après la destruction de Jérusalem en 130, les Nazaréens ou « judéo-chrétiens » prendront la fuite en Syrie où ils recruteront comme mercenaires des tribus arabes,(qui deviendront les premiers musulmans) qu’ils formeront au nazaréisme et recruteront pour la reconquête de Jérusalem , à laquelle ils parviendront en 637 sous le nom retenu par l’histoire de « conquête musulmane »:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Judéo-nazaréisme

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Siège_de_Jérusalem_(637)

http://www.lemessieetsonprophete.com/annexes/le_livre.htm

https://lesobservateurs.ch/2017/07/21/a-lorigine-de-lislam-folle-histoire-judeo-nazareens/

https://legrandsecretdelislam.com

l’autre fraction des juifs, beaucoup plus pacifique, donnera le judaïsme…

View original post 785 mots de plus

Témoignages familiaux sur Cécile Brunschvicg

http://www.archivesdufeminisme.fr/ressources-en-ligne/articles-et-comptes-rendus/points-de-vue/temoignages-familiaux-cecile-brunschvicg/

 

http://www.archivesdufeminisme.fr/ressources-en-ligne/articles-et-comptes-rendus/articles-historiques/cecile-brunschvicg-femme-feministe-juive-face-aux-defis-lintegration-neutralite-religieuse/

Méditation de l’être et méditation de l’Un

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

J’ai cité bien souvent ce passage de Brunschvicg qui est l’un des plus significatifs:

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/heritage_de_mots_idees/brunschvicg_heritage_mots.doc#c5

« Dieu ne naîtra pas d’une intuition tournée vers l’extérieur comme celle qui nous met en présence d’une chose ou d’une personne. Dieu est précisément ce chez qui l’existence ne sera pas différente de l’essence ; et cette essence ne se manifestera que du dedans grâce à l’effort de réflexion qui découvre dans le progrès indéfini dont est capable notre pensée l’éternité de l’intelligence et l’universalité de l’amour. Nous ne doutons pas que Dieu existe puisque nous nous sentons toujours, selon la parole de Malebranche, du mouvement pour aller plus loin jusqu’à cette sphère lumineuse qui apparaît au sommet de la dialectique platonicienne où, passant par dessus l’imagination de l’être, l’unité de l’Un se suffit et se répond à soi-même. Méditer l’Être nous en éloigne ; méditer l’unité y ramène.« 

Ces lignes peuvent être interprétées dans…

View original post 528 mots de plus

« Renoncer à la mort « 

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

« la vraie religion est le renoncement à la mort «  dit Léon Brunschvicg à la fin de son ouvrage de 1900: « Introduction à la vie de l’esprit « 

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2012/04/20/la-seule-vraie-religion/

Mais quel est le sens de ce renoncement ? Cela veut il dire que nous n’avons plus à mourir, que celui qui aura compris véritablement les paroles du Christ ne « goûtera pas de la mort » suivant un verset de l’Evangile selon Thomas ?

L’épisode initiatique de la tempête de neige qui manque de tuer Hans Castorp (initiation et mort sont bien proches et en même temps opposées) qui se termine par la décision résolue du nouvel initié:

«

 Je veux être bon. Je ne veux accorder à la mort aucun pouvoir sur mes pensées ! Car c’est en cela que consistent la bonté et la charité, et en rien d’autre.

« 

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/12/08/la-montagne-magique-neige-le-sommet-de-tout-le-livre/

Donne le sens de la maxime de Brunschvicg, tout…

View original post 16 mots de plus