Le chef d’œuvre remarquable d’Eric Rohmer: « Ma Nuit chez Maud » (1969) : Pascal, Brunschvicg, Marx, catholicisme, mathématiques, philosophie…et libertinage

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

J’ai parlé de ce film , qui est visible ici:

https://m.ok.ru/video/208446622278

dans l’article précédent :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/06/09/brunschvicgvfconversion-philosophie-de-la-vie-et-philosophie-de-lesprit/

puisqu’au cours du film , Trintignant trouve « par hasard » le Livre de Brunschvicg « De la vraie et de la fausse conversion » dans la chambre d’étudiant où il passe la nuit après avoir raccompagné en voiture Françoise (Marie Christine Barrault) et être resté bloqué par le verglas.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Ma_nuit_chez_Maud

Je rappelle cet ancien article de moi sur ce film qui m’a depuis toujours profondément troublé (seulement dans les années 70, c’était Françoise Fabian qui m’intéressait, beaucoup plus que Pascal ou les marxistes ou les mathématiques) . Il s’agit réellement d’une grande œuvre d’art qui peut orienter (ou déstabiliser) une vie:

https://mathesismessianisme.wordpress.com/2015/05/23/brunschvicgvfconversion-ma-nuit-chez-maud-deric-rohmer-1969/

Et je signale aussi cet article de « Stalker », d’une grande qualité comme toujours sur ce site excellent :

http://www.juanasensio.com/archive/2004/05/17/ma-nuit-chez-maud-eric-rohmer.html

où je dois toutefois signaler une légère inexactitude :

« mais découvrira plus tard que celle dont…

View original post 1 715 mots de plus

#BrunschvicgVFconversion : philosophie de la vie et philosophie de l’esprit

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Le livre de Léon Brunschvicg « De la vraie et de la fausse conversion » est ici:

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/vraie_et_fausse_conversion/vraie_et_fausse_conversion.html

et il est sans doute l’un des plus importants puisqu’Eric Rohmer y fait une allusion explicite dans son film le plus philosophique , où les discussions sur Pascal sont incessantes: « Ma Nuit chez Maud » (1969), film sur lequel j’avais écrit cet article:

https://mathesismessianisme.wordpress.com/2015/05/23/brunschvicgvfconversion-ma-nuit-chez-maud-deric-rohmer-1969/

Voir aussi sur ce chef d’œuvre cinématographique ET philosophique :

http://www.juanasensio.com/archive/2004/05/17/ma-nuit-chez-maud-eric-rohmer.html

Le livre de Brunschvicg s’ouvre de manière inhabituellement tragique, citant Alphonse Darlu qui avait été le professeur de Brunschvicg et avait fondé en 1893 la « Revue de métaphysique et de morale »:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Alphonse_Darlu

« En tête du premier numéro de la Revue de Métaphysique et de Morale, Darlu, à qui Xavier Léon avait naturellement confié la charge de définir l’inspiration de son entreprise, écrivait : « Le sol de la société paraît près de se soulever sous l’action de forces aveugles…

View original post 1 174 mots de plus

La cause du « déclin de l’Occident »: avoir fait passer Jésus avant Socrate

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις


Relisons cette page de Léon Brunschvicg, datant de 1929-1930:

https://renatuscartesiusmathesisuniversalis.wordpress.com/lhomme-occidental-lhomme-suivant-descartes/

L’homme occidental n’y est pas décrit comme l’homme blanc, ou l’homme nordico-aryen, ou l’homme chrétien, ou juif, encore moins « judéo-chrétien »…

Non, l’homme occidental est:

l’homme suivant Socrate et suivant Descartes

Et que fait il, cet homme occidental ? Il est

celui qui enveloppe l’humanité dans son idéal de réflexion intellectuelle et d’unité morale

« Enveloppe » est un terme spinoziste, que l’on trouve au début de l’Ethique , dans ces lignes qui expliquent ce qu’est la Substance, c’est à dire Dieu:

http://jeanjulien.canalblog.com/archives/2006/04/21/1743732.html

« VI. Per Deum intelligo ens absolute infinitum hoc est substantiam constantem infinitis attributis quorum unumquodque æternam et infinitam essentiam exprimit.

EXPLICATIO : Dico absolute infinitum, non autem in suo genere; quicquid enim in suo genere tantum infinitum est, infinita de eo attributa negare possumus; quod autem absolute infinitum est, ad ejus essentiam pertinet quicquid essentiam exprimit et negationem nullam involvit.

View original post 1 803 mots de plus

Le remède socratique à « la plaie éternelle de l’existence humaine »

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

J’ai déjà parlé hier du livre de Paul Jorion qui démontre que l’extinction de l’espèce humaine dans un avenir proche (avant la fin du siècle) est probable, et certaine si nous ne changeons pas immédiatement et radicalement notre façon de nous comporter:

 » Le dernier qui s’en va éteint la lumière  »

Même diagnostic dans le livre de Dany Robert Dufour :

« La situation désespérée du présent me remplit d’espoir »

Que j’ai commenté ici:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/02/26/dany-robert-dufour-la-situation-desesperee-du-present-me-remplit-despoir/

Paul Jorion lui adresserait peut être les mêmes reproches que ceux qu’il adresse à Pablo Servigne et Raphaël Stevens :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/05/13/pablo-servigne-et-raphael-stevens-comment-tout-peut-seffondrer/

« La seule chose que l’on puisse reprocher à Servigne et Stevens, ce sont leurs dénégations parfois véhémentes quant aux conclusions que le lecteur tire logiquement de ce qu’il vient de lire. Et ce sont ces dénégations, prenant parfois la forme de dénis purs et simples, dont on s’interroge si les auteurs…

View original post 1 065 mots de plus

J. Messaut :la philosophie de Léon Brunschvicg (1938)