Stanley Kubrick : dans une forêt obscure..

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

J’ai déjà écrit plusieurs fois sur « Fear and desire «  (1952) le premier film de Stanley Kubrick:

https://tractatustoposophicus.wordpress.com/2012/11/15/fear-and-desire-de-stanley-kubrick-un-chef-doeuvre-absolu/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/09/13/stanley-kubrick-fear-and-desire-v-o-st-fr-1952/

C’est un film que Kubrick détestait et qu’il aurait voulu détruire, sans doute parce que Kubrick n’y faisait pas encore du Kubrick, mais c’est pour moi, qui certes ne suis pas un cinéphile averti (je connais très peu de la technique des plateaux) son plus grand film (ici en vostfr):

https://m.ok.ru/video/312775936653

C’était la période immédiate après la « seconde » guerre mondiale, l’année 1952 où je suis né.

« Il y a la guerre dans cette forêt (There is war in this forest ) , pas une guerre qui a eu lieu ou qui aura lieu mais LA guerre (but any war)

Ces ennemis qui luttent ici n’existent pas, à moins que nous ne les appelions à l’existence humaine.. (unless we call them into being : à moins que nous leur donnions un caractère…

Voir l’article original 740 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s