douter, savoir, croire

Ajoutez votre grain de sel personnel… (facultatif)

L'horreur islamique à l'âge des ténèbres ن

pendant qu’il était en fuite et dans la clandestinité, de juin 1940 à sa disparition en janvier 1944 :

http://publications.univ-provence.fr/ddb/document.php?id=87

Léon Brunschvicg ne « baissa pas les armes » (intellectuelles, car pour ce qui est des armes à feu, d’autres, plus jeunes, pouvaient faire cela mieux que lui sans doute) et écrivit des ouvrages aussi formidables que :

« Descartes et Pascal lecteurs de Montaigne »

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/descartes_et_pascal/descartes_et_pascal.html

ou « Héritage de mots héritage d’idées » :

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/heritage_de_mots_idees/heritage_de_mots.html

C’est de « Descartes et Pascal lecteurs de Montaigne » que parle l’émouvant article signé par Marie-Anne Cochet paru dans la Revue de métaphysique et de morale d’avril 1946 , qui est accessible sur Jstor :

« Montaigne Descartes et Pascal selon Léon Brunschvicg »

http://www.jstor.org/discover/10.2307/40899195?uid=23667&uid=3738016&uid=368393581&uid=2134&uid=2&uid=70&uid=3&uid=67&uid=23666&uid=62&uid=60&sid=21101788981573

(n’importe qui peut y accéder en s’inscrivant sur Jstor, c’est gratuit, et laisse la possibilité aux particuliers de lire trois titres en 14 jours, ce qui est largement suffisant).

Article émouvant parce qu’écrit dans…

View original post 1 261 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s