Michel Onfray : Solstice d’hiver ( Alain, Hitler, les juifs et l’occupation)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Le petit livre « Solstice d’hiver » se lit très rapidement , il porte sur les passages du Journal d’Alain (Émile Chartier ) (1868-1951) écrit entre 1937 et 1950 , passages sans ambiguïté où Alain considère Hitler d’une façon admirative et parle d’un antisémitisme dont il n’est jamais parvenu à se débarrasser.

https://www.franceculture.fr/philosophie/alain-onfray-hitler-antisémitisme

Les admirateurs d’Alain, les « alinistes «  disent en gros que pendant ces années ( en 1937 Alain n’avait que 69 ans ) Alain n’avait plus toutes ses facultés, mais Michel Onfray montre de manière convaincante que si l’homme était perclus de douleurs arthritiques, ses facultés intellectuelles étaient intactes.

Alain avait connu les horreurs de la guerre, engagé volontaire en 1914 à 46 ans alors que son âge et son poste de professeur lui permettaient d’être Cantonné à un travail de bureau , et que son pacifisme , qui était déjà profond avant 14-18 , lui faisait refuser toute nouvelle…

Voir l’article original 2 362 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s