Dialectique de l’un et dialectique de l’être : la fin du « Progrès de la conscience dans la philosophie occidentale » de Léon Brunschvicg

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

J’ai rappelé hier des passages du grand livre de Marie Anne Cochet en 1937 : «Commentaire sur la conversion spirituelle dans la philosophie de Léon Brunschvicg », un livre malheureusement épuisé, dont je possède un exemplaire, dédicacé par M A Cochet au Congrès Descartes, tenu à Paris en 1937, à l’occasion du tricentenaire du « Discours de la méthode » publié en 1637.

C’est d’ailleurs là un exemple particulièrement bouleversant pour favoriser la compréhension de ce livre, notamment l’opposition entre l’éternel Présent de l’esprit et la « chute dans le temps » qui caractérise le monde des corps vivants : Mme Cochet est morte dans l’immédiat après guerre, et ne reste aujourd’hui d’elle que.. ses restes, cendres dans une urne ou ossements dans un cercueil, ainsi que pour les mentalités fétichistes cet exemplaire 237 de la première édition, avec ces mots écrits en 1937 par Mme Cochet  : «  Souvenir…

Voir l’article original 3 102 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s