#ScienceInternelle deux interprétations possibles(?) du théorème de Louis Ferdinand Céline

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Le théorème est défini ici d’après Les dialogues entre Parapine (nom évocateur!) et son « chef » Baryton dans le «  Voyaage au bout de la nuit »:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/05/04/un-nouveau-theoreme-de-la-scienceinternelle-dit-theoreme-de-louis-ferdinand-celine/

« 

Entre le pénis et les mathématiques, Monsieur Baryton, il n’existe rien… Rien! C’est le vide!

 »

Le pénis représente ici le plan vital de la génération ( et de la mort) , les féministes modernes pourraient y trouver à redire et accuser ce pauvre Céline de phallocentrisme, mais cela serait bien le cadet de ses soucis, lui l’écrivain antisémite vilipendé (et adoré par certains ) et les mathématiques le plan internel

« Brunschvicg «  est le seul nom de juif réel cité dans le récit le plus antisémite de Céline « Bagatelles pour un massacre » dont un extrait significatif est donné ici :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/13/un-fameux-passage-des-bagatelles-de-louis-ferdinand-celine/

Passons maintenant au théorème : « entre le pénis et les mathématiques il n’y a rien «  peut se comprendre comme identité…

Voir l’article original 234 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s