#CochetBrunschvicg 13 : la faillite du rationalisme lorsqu’il se sépare de l’idéalisme et du criticisme

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Il faut se méfier des mots, donc du langage: c’est la grande leçon de Brunschvicg, notamment dans son dernier ouvrage « Héritage de mots, héritage d’idées »

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/heritage_de_mots_idees/heritage_de_mots.html

qui revient sur ces mots en apparence « magiques » de Raison, Dieu, Amour, etc.. qui trop souvent, notamment de nos jours, servent d’arme ou d’instrument pour duper les autres (je les utilise d’ailleurs moi même trop fréquemment) . Le risque est que le mot se sépare de l’Idée qu’il est censé représenter et qu’il ne reste plus qu’une coque vide, pur « flatus vocis », mais il existe aussi des cas où les mots sont utilisés à contre-emploi ou bien où des mots sont purement et simplement inventés pour masquer une réalité gênante, exemple : le mot de « radicalisation  » pour masquer l’origine du terrorisme dans le Coran et dans l’Islam lui même, et pour suggérer qu’il existerait une sorte de « déviance » dans l’islam qui provoquerait ces…

View original post 2 106 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s